Quelles infos souhaitez-vous recevoir (plusieurs choix possibles) ?
Votre adresse mail
Fermer
Mademoiselle : Rodolphe Burger, Sofiane Saïdi, Mehdi Haddab / Mohamed Lamouri & Charlie O
© Ted Paczula

Tribu festival

Mademoiselle : Rodolphe Burger, Sofiane Saïdi, Mehdi Haddab / Mohamed Lamouri & Charlie O

Raï, rock

Partager
Mardi 28 sep. 2021
20h00
Ouverture : 19h00
La Vapeur - Salle
42 av. de Stalingrad / Dijon

Détails des mesures sanitaires pour votre accueil ICI

Tarifs
• Carte Vapeur : 12€
• Préventes : 15€
• Carte Culture : 5.50€
• Sur place : 18 € / 15 € (réduit)

Concert proposé par La Vapeur et Zutique productions dans le cadre du festival Tribu

Mademoiselle : Rodolphe Burger & Sofiane Saidi & Mehdi Haddab (FR/DZ) / Rock the casbah

Vastes sont les territoires peu à peu conquis par Rodolphe Burger et son insatiable appétit artistique et musical. Depuis quinze ans, il ne cesse de multiplier les collaborations (Bashung, Higelin, Jeanne Balibar, Olivier Cadiot…). Entre rock mutant, boucles de mélancolie obsessionnelles, effluves de jazz, électronique acide et poésie contemporaine, impossible de ranger son œuvre dans une seule boîte. En bon globe-trotter, le leader du groupe légendaire Kat Onoma s’embarque dans un projet aux accents orientaux avec pour complices Sofiane Saidi, chanteur charismatique, prince du raï moderne et Mehdi Haddab, maestro du oud électrique. L’alliage est audacieux. Le blues et le raï fusionnent avec incandescence dans un univers aussi sombre que festif, intense et léger. Le nom est trouvé, attention mesdames et messieurs, Mademoiselle est bientôt de sortie.

Mohamed Lamouri & Charlie O (FR/DZ) / Raï underground

Algérien, malvoyant et sans-papiers, Mohamed Lamouri débarque à Paris il y a une vingtaine d’années. Pour survivre, il chante et raconte tous les contours de sa vie sur la ligne 2 du métro. Entre Belleville et Barbès, accompagné de son synthétiseur Casio, il charme les passagers et les passagères de sa voix d’une beauté inouïe. Aussi rauque, gutturale et forte que délicate, mélancolique ou douce, la voix de Lamouri est en effet de celles qu’on n’oublie pas, maturée par quinze ans de pratique quasi quotidienne dans le brouhaha du métro, et nourrie depuis l’enfance par l’écoute assidue des standards raï algériens dans la petite ville de Tlemcen à la frontière du Maroc. Pour Tribu Festival, c’est en duo entouré par l’organiste émérite Charlie O, fils spirituel de Jackie Mittoo, qu’il fera entendre cet alliage étonnant de force et de vulnérabilité qui le caractérise.