Quelles infos souhaitez-vous recevoir (plusieurs choix possibles) ?
Votre adresse mail
Fermer
Vap’zine
La véritable CV d'Omar Souleyman...

Publications

La véritable CV d'Omar Souleyman...

Le 22.05.18

Chaque mois, Sparse repeint le portrait d'un artiste de la programmation. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir, sans avoir osé le demander.

Déjà, Omar Suleyman existe. Ce n'est pas un personnage créé de toute pièce pour un spectacle.

Parce qu'on dirait un peu la caricature du Syrien dans Tintin au pays de l'or noir notre Omar, avec sa Djellaba, ses lunettes de soleil, sa moustache à la Joseph Staline et un Cheich sur la tête. On dirait ton pote venu avec le kit "Emir du Golfe" à une soirée déguisée. Mais en fait, le mec ne triche pas. Il est vraiment né et a passé sa vie en Syrie où il a fait ses gammes en chantant dans les mariages depuis les 90's. Il est juste comme ça dans la vie, donc il va pas mettre un jogging et des claquettes/chaussettes juste pour te faire plaisir. Même s'il serait peut-être plus relax dedans.

Donc pas la peine de lui faire une blague sur le pétrole ou son look Saddam Hussein, sinon c'est claque dans la gueule direct.

Omar Souleyman, c'est d'abord une voix et un son. Le son qui rend fou. Découvert au milieu des années 2000 par des producteurs électro occidentaux partis guincher dans un Damas pas encore déglingué, il électrise le monde depuis. De l'électro de transe, sur du Dakba traditionnel syrien qui ne l'est pas moins, boosté par un luth et un clavier Korg qui sent les 80's à plein nez. Une poésie chantée sur des gros kicks de boîtes à rythmes. Moi même j'en écoute en écrivant ces lignes, et je sens que je suis en train de devenir complétement zinzin. J'ai envie de lever les bras en l'air et de me gaver de Makrout en opinant du chef.

Omar chante l'amour, parce que la Syrie, c'est pas que des bombardements, des atrocités et des reconnaissances vocales pour Apple.

Aujourd’hui exilé à Saint Jean de Losne, en Turquie, en attendant que ça se tasse chez lui dans le nord de la Syrie, Omar écume les plus grandes scènes du globe, dont la Vapeur. Normal. Après avoir sorti des petites pépites sur le Label de DJ Diplo, Il se fait désormais produire par Fourtet, Modeselktor, Pascal Obispo ou Gilles Peterson, la crème quoi.

Omar Souleyman porte la stache de José Bové mais ne casse pas de McDo, plutôt du dancefloor.

Chablis Winston.